Un bardage bois est écologique, polyvalente et durable. Voici un aperçu des options disponibles pour la construction et la conception et de ce dont il faut tenir compte.

 

Le bardage bois forme la coquille protectrice autour de la maison. Ceux qui optent pour une façade en bois optent pour un matériau naturel, respectueux de l’environnement, qui peut être conçu individuellement en choisissant le type de bois, le type d’installation et le traitement de surface.
La pratique a montré que les façades en bois ont souvent une durée de vie plus longue que les façades en béton ou en plâtre apparentes lorsqu’elles sont utilisées correctement. La préfabrication en atelier garantit une grande précision de montage, facilite le montage et raccourcit le temps de construction.

Quels types de bois ?

bardage boisFondamentalement, toutes les essences de résineux domestiques comme l’épicéa, le sapin, le pin, le mélèze et le Douglas ainsi que les essences de feuillus très durables chêne, robinier ou châtaignier sont adaptées aux façades en bois.
Grâce à sa très bonne disponibilité et sa grande résistance, l’épicéa est le bois de construction le plus économique. Le bois d’épicéa peut être facilement traité. Le sapin a des propriétés similaires.
Le cœur du mélèze, du pin, du douglas et du chêne est plus durable que celui de l’épicéa et du sapin. Ces types de bois sont souvent utilisés dans les façades sans traitement de surface.

Surfaces traitées ou non traitées ?

Le bois peut être utilisé en façade avec ou sans protection de surface. Si aucune couche protectrice n’est utilisée, les intempéries provoqueront un grisonnement naturel avec le temps. Ceci s’applique sans exception à toutes les essences de bois. La patine grise ne représente pas une diminution de la qualité et n’a pas d’influence négative sur la durabilité. Elle n’est qu’une expression du processus naturel de vieillissement.

Les lasures préservent le grain naturel du bois et offrent une protection contre le grisonnement. Elles sont disponibles en différentes couleurs. Les teintes foncées sont généralement plus durables que les teintes claires. Selon l’exposition aux intempéries, le bardage doit être traité tous les 1 à 4 ans.

Les lasures gris imitent l’aspect du bois naturellement vieilli et non traité. Ils contribuent à créer une apparence globale plus harmonieuse. En particulier, les zones non exposées aux intempéries sous les auvents, les saillies de bâtiments et les appuis de fenêtres sont ainsi teintées de gris et ressemblent ainsi aux surfaces de façade naturellement grises et altérées par les intempéries.
Le bois traité thermiquement par un procédé de traitement thermique spécial. La surface change de couleur, le bois thermotraîté a une capacité d’absorption d’eau plus faible et une plus grande stabilité contre la déformation.

Que faut-il considérer lors de la pose ?

Le bois a une surface résistante. Seule une pénétration permanente de l’humidité entraîne des dommages et une réduction de la durée de vie. Des mesures structurelles assurent un drainage parfait de l’eau sur la façade et empêchent la pénétration de l’eau. Tous les types de raccordements doivent être réalisés de telle sorte qu’un séchage ultérieur du bois soit possible.
Pour protéger la façade en bois contre les projections d’eau, il faut veiller à ce que le revêtement en bois soit à une distance suffisante du sol, de la maçonnerie et du béton ou des appuis de fenêtre. La distance entre le terrain et le bord inférieur de la façade en bois doit être d’au moins 30 cm. Des éléments ou des auvents saillants peuvent protéger certaines parties de la façade contre les intempéries directes.

Je désire un bardage bois