Le bois naturel et le bois composite s’intègrent harmonieusement dans le jardin avec leur aspect naturel. Les deux matériaux créent une atmosphère chaleureuse. Les avantages et les inconvénients résident dans le détail.

 

Quelle est la différence entre le composite et le bois naturel ?

Les lames de terrasse en résineux ou en bois dur sont un revêtement très naturel. Le grain et les noeuds le rendent vivant et en interaction avec des plantes vertes, un concept global harmonieux est créé.
Par rapport au composite, le bois est plus exigeant en entretien et moins résistant aux intempéries, mais également moins cher et neutre en température.
Le bois composite est un mélange de fibres de bois, de composants plastiques et de divers additifs tels que des bloqueurs de lumière UV, des liants et des pigments colorés. Cette combinaison crée un matériau aussi robuste que facile d’entretien et qui ressemble au modèle naturel. Les lames en composite ne se fendillent pas et ne grisaillent pas, mais elles sont aussi un peu plus chères et se réchauffent davantage lorsqu’elles sont exposées au soleil.  

Le bois

Avec son caractère chaleureux, le bois a une influence décisive sur le style de la terrasse. Semblable au parquet, il crée une atmosphère naturelle qui peut être aussi rustique qu’ élégante. La surface est striée ou lisse selon le profilé. Les résineux plus tendres comme le mélèze ou le sapin Douglas sont plus sujets à l’éclatement que les feuillus comme le bambou, le bangkirai ou le robinier. Le bois ne se réchauffe pas de la même manière que le composite, même en plein soleil, mais il dégage toujours une chaleur agréable.
Par rapport aux matériaux composites, les revêtements de sol naturels nécessitent plus d’entretien et sont moins résistants aux intempéries. Cependant, la résistance varie en fonction du matériau de base et de son traitement. Les bois feuillus de haute qualité sont plus durables que les lames composites s’ils sont traités en conséquence.
Selon leur qualité, les lames doivent être nettoyées plus ou moins souvent et traitées avec une huile d’entretien. Le processus naturel du grisonnement peut également être évité par des moyens appropriés.
Par rapport au bois composite à haute teneur en matière plastique, les bois feuillus domestiques sont écologiquement plus inoffensifs et les produits en bois naturel sont plus faciles à recycler ou à réutiliser. 

Le bois composite

Au premier coup d’œil, le composite ressemble au bois, mais la surface est aussi uniforme que le plastique. Comme la surface ne se fend pas, il est beaucoup plus confortable d’y marcher pieds nus, mais elle peut chauffer très fortement à la lumière directe du soleil. Par rapport à son homologue naturel, le matériau composite apparaît plus moderne et un peu plus sobre.
La proportion de bois varie entre 50 et 90 %, selon le fabricant. Une caractéristique typique des lames de terrasse composite est le mûrissement de leur couleur après l’installation : En règle générale, le matériau s’éclaircit légèrement. La variation de la couleur de base des lames due au rayonnement UV et à l’humidité dépend, entre autres, de leur intensité et de la qualité des lames.
Dans les produits composites de haute qualité, la couleur diffère de l’original d’environ 10 % après maturation. La différence peut être d’autant plus grande que la proportion de bois est plus faible. En général, les tons de base intensifs changent plus clairement que les tons clairs. Un brun foncé s’éclaircit donc plus qu’une crème douce. Après maturation, cependant, la couleur est conservée pendant une longue période.

Conseil : Exposez les lames pendant quelques semaines au soleil, au vent et aux intempéries exactement à l’endroit où la terrasse doit être construite plus tard. Ensuite, vous pouvez suivre le changement de couleur et décider de la teinte de base souhaitée.