Se dirige t’on vers une pénurie de bois européenne ?

Le prix des meubles et du bois de construction est en hausse depuis des mois. En outre, il y a de nombreux problèmes au niveau de l’approvisionnement. Il y a maintenant une menace de retard dans la construction des maisons et d’augmentation du coût des meubles. Et la fin de la crise du bois ne semble pas être en vue.

Les prix sur le marché des matériaux à base de bois augmentent rapidement, et les problèmes d’approvisionnement s’installent. La raison en est la forte demande de bois, notamment en provenance d’outre-mer, et la pénurie de marchandises qui en résulte. 

 

 

Les négociants travaillent dur pour s’assurer qu’ils peuvent continuer à servir le marché.

Les négociants en bois, les transformateurs et les planificateurs sont mis au défi : La situation sur le marché des matériaux à base de bois est en train de se dégrader. Il y a de plus en plus de goulots d’étranglement au niveau de l’offre, notamment pour les panneaux OSB, les panneaux à trois couches et les panneaux MDF. 

Les prix des matériaux de construction sont actuellement en forte hausse dans toute l’Europe. Surtout pour le bois. Cette matière première est jusqu’à 60 % plus chère qu’en janvier. Toutefois, la crise sanitaire n’est que partiellement responsable de cette hausse historique des prix.

Le bois va aux États-Unis.

La raison des problèmes d’approvisionnement dans toute l’Europe est qu’une grande partie du bois transformé est actuellement vendue aux États-Unis. À cause de la situation sanitaire, l’industrie du bois a réduit sa production. Mais la demande est énorme.
Comme les Américains paient des prix plus élevés, le bois part à l’étranger. Les artisans européens, qui dépendent de ces marchandises, sont perdants.
Grâce aux généreux programmes d’aide Corona du gouvernement américain, les entreprises américaines peuvent payer ces prix. Le marché européen du bois s’en trouve pratiquement asséché. De nombreuses entreprises achètent ce qu’elles peuvent trouver sur le marché du bois

Les retards dans la fabrication menacent

Le goulet d’étranglement de l’offre pourrait également entraîner des retards dans la construction de maisons à l’avenir. Plus la proportion de bois est élevée, plus le danger est grand. On pourrait certes temporiser l’un ou l’autre, mais à un moment donné, il faudrait cesser d’équilibrer plusieurs chantiers les uns à côté des autres.

Le prix du bois monte en flèche

Un autre problème, est l’augmentation du prix du bois transformé. Il y a un an, les artisans payaient environ 250 euros pour un mètre cube de bois de construction massif, aujourd’hui le prix est d’environ 450 euros. Rien qu’au cours du mois dernier, le prix a augmenté de 30 %.

Le président du comité stratégique de la filière bois estime que la crise se poursuivra au moins jusqu’à l’été. Cependant, la filière bois n’est pas la seule à souffrir de cette crise. Les prix de nombreux produits de construction tels que les métaux connaissent une flambée des prix depuis janvier. Le secteur du bâtiment observe notamment de fortes perturbations du côté de la plasturgie et de la fabrication de mélanges chimiques (peintures, vernis, adhésifs…).